6
avril 2013

Instabilité du lieu dans la fiction narrative contemporaine

lieu
L’étude des lieux en littérature connaît ces dernières années une relance manifeste. Les articles réunis dans ce dossier posent à leur tour la question du lieu à des textes contemporains, français et québécois. Il s’agit à la fois de repérer les procédés qui construisent et dynamisent le lieu fictif pour faire apparaître les dispositifs narratifs qui en résultent, et d’interroger, à partir d’ensembles plus vastes, la construction notionnelle du lieu et ses effets axiologiques et idéologiques.

Le travail des textes sur le lieu se donne ainsi à lire tantôt dans le réinvestissement biographique, imaginaire et mémoriel de lieux référentiels, de mythes, tantôt dans un processus de déconstruction de la perception. Mais il peut aussi engager une mise en question du découpage spatial et social du territoire et des oppositions traditionnelles qui l’ont constitué. Ces explorations permettent d'observer une instabilité des lieux évoqués, sensible dans les troubles de leur perception, dans les appropriations singulières dont ils font l’objet, comme aussi dans les reconfigurations imaginaires de leurs tracés.

Ce numéro a été dirigé par Élisabeth Nardout-Lafarge et Francis Langevin.

(photo : détail, « double yellow », par James Stewart, utilisation libre)
ISSN 1913-5963