12
avril 2018

Poétiques et imaginaires du care

cadre
En liant care et littérature, nous souhaitons nous aventurer dans l’examen d’une éthique encore en travail, qui paraît avoir étrangement partie liée avec le contemporain. En tant que pensée critique du présent exercée en filigrane dans un nombre croissant d’œuvres, la plasticité du care lui permet de dire un monde ressenti comme en crise, à prendre en charge, voire à réparer, à soigner d’un point de vue aussi bien attentionnel que concret, physique que philosophique. « Poétiques et imaginaires du care » vise à faire un premier état des lieux littéraire de cette notion en émergence, quoique porteuse déjà d’une historicité complexe : née de la psychologie du développement ; féministe par sa revendication de la moralité de la voix des femmes ; militante par sa mise en lumière des tâches jugées subalternes, bien qu’indispensables à la survie de tous ; mobilisée en théorie comme sur le terrain par les sciences politiques et sociales. L’introduction propose une vaste revue interdisciplinaire de la notion, qui fait valoir la transversalité du care. Suivent quatre analyses de poésie, de récits et de romans québécois et français. Puis la voix est donnée à l’écrivain Mathieu Simonet, qui revient dans un texte très personnel sur sa démarche de création, notamment en milieu hospitalier, celle-ci élaborant une poétique et sans doute une politique du soin. Une abondante bibliographie finale sur le care complète le numéro.

Ce numéro a été dirigé par Maïté Snauwaert et Dominique Hétu.

(photo : détail, photo prise par Chloë Rolland)
ISSN 1913-5963