9
janvier 2015

Formes humaines

Le savoir anthropologique de la fiction contemporaine

romanesque
Si l’un des traits dominants de la littérature contemporaine est bien son dialogue critique renouvelé avec les sciences humaines, c’est dire qu’elle se (re)positionne comme discours de connaissance sur l’être humain et son expérience – un discours fait non d’arguments et de démonstrations, mais de personnages, de récits, d’agir et de pâtir. De quelles expériences s’agit-il, quelles formes humaines sont-elles ainsi mises en scène, comment la poétique des textes se fait-elle le lieu d’inscription privilégié de ce savoir anthropologique ? Voilà les questions qu’aborde le présent dossier, explorant ce souci ou cette inquiétude propre à notre temps qui est de renouveler les moyens de se dire, cependant que le monde social, politique, économique, culturel ne cesse de se transformer, imposant l’élaboration de nouvelles figures et de nouveaux savoirs pour le penser. Modalités de constitution et de représentation de soi, affects, parole, cognition sont autant d’aspects de l’expérience humaine interrogés et déplacés par des textes qu’on tente de saisir dans leurs propriétés poétiques et dans les reconfigurations anthropologiques qu’ils signifient.

Ce numéro a été dirigé par Nicolas Xanthos. 

(photo : détail de « Focus », © Anne Martine Parent)
ISSN 1913-5963