René Audet

Des « incursions » sur temps zéro

Une nouvelle modalité du discours critique sur les écritures contemporaines

1 La revue temps zéro est heureuse de proposer à ses lecteurs une nouvelle modalité critique pour mieux approcher et saisir les écritures contemporaines. Favorisant jusqu'à maintenant les dossiers de textes portant sur une thématique donnée, elle introduit une catégorie inédite d'articles, qui portent le nom d'« incursions ». Il s'agit de textes critiques très brefs, qui mettent à l'épreuve une intuition ou une observation de spécificités poétiques ou esthétiques de la littérature contemporaine. Paraissant mensuellement (du début de l'automne à la fin du printemps), les Incursions accompagnent l'avancée galopante de la pensée sur les productions littéraires actuelles – et, nous le souhaitons, provoqueront cette avancée en diverses directions.

2L'état actuel du discours critique en études littéraires est demeuré relativement stable à travers le XXe siècle. Pour explorer en profondeur une problématique, la forme de la monographie a été fréquemment retenue, dans le but de construire un discours cohérent, érudit et développé. À l'autre extrême, les revues savantes proposent par les articles publiés des analyses denses, beaucoup plus appliquées et pointues, sur un cas restreint : un problème théorique, une œuvre, une observation liée à un corpus limité. Cette opposition s'est cristallisée et durcie avec les années, de sorte que l'on envisage difficilement d'en sortir (j'en ai abordé quelques enjeux récemment). L'ouvrage et l'article sont des étalons du discours critique, pieds-de-roi auxquels toute production scientifique se doit de correspondre.

3Néanmoins, dans un esprit de coconstruction des savoirs et de volonté de sortir des ornières trop rapidement établies dans un champ disciplinaire, il apparaît nécessaire de travailler à casser le moule, en quelque sorte : s'appuyer sur des observations fraîches, convoquer des intuitions de lecture, opérer des croisements théoriques inédits... toutes opérations conduisant à de possibles nouvelles avenues critiques. De façon à favoriser un mouvement plus spontané de la pensée, une formule a été privilégiée : l'article bref (de 5 à 7 pages), qui délaisse les politesses habituelles du discours (mises en contexte et justifications expansives) au profit d'un caractère plus incisif du propos. Élaboration d'une hypothèse de travail, convocation d'un corpus réduit en appui, vérification préliminaire de cette proposition autour de quelques énoncés discutés. Le résultat est celui d'une plongée en apnée, le temps de prendre ses marques, d'envisager la richesse du territoire repéré, pour ensuite laisser à d'autres le soin d'en poursuivre l'exploration.

4Les « incursions » permettront de contribuer à animer la communauté des chercheurs intéressés par les écritures contemporaines en y insufflant une dose d'idées innovantes et en participant à l'élaboration de chantiers nouveaux. Parcourez-les avec curiosité et n'hésitez pas à relayer autour de vous cette cartographie en élaboration des enjeux critiques naissants sur les pratiques littéraires actuelles.

Pour citer cet article :

René Audet (2013), « Des « incursions » sur temps zéro . Une nouvelle modalité du discours critique sur les écritures contemporaines  », dans temps zéro, « incursion » du 28 février 2013, [en ligne]. URL : http://tempszero.contemporain.info/document824 [Site consulté le 2 avril 2017].

Résumé

Une nouvelle catégorie d'articles est publiée dans la revue temps zéro : les « incursions » ont pour vocation d'ouvrir de nouvelles avenues critiques à propos des écritures contemporaines.

A new type of articles is being published in temps zéro : « incursions » aim to draw new critical avenues about contemporary literature.

Voir toutes les incursions >
ISSN 1913-5963